So Fun… !

18 mars 2015
0
À la une Just for fun !

Le CV original d’une jeune diplômée (vu sur Linkedin)

Le cv original d'une jeune diplômée

Génération Z…

livre

La vérité sort de la bouche des enfants !

orientation humour

Qui a dit que les profs de maths n’avaient pas d’humour ?

Un premier avril dont les élèves de Matthew Weathers de l’université de Biola en Californie se rappelleront, qui mêle le virtuel et la réalité.

L’union européenne soutient les carrières des chercheurs. Clip promo…

A chaque filière son « profil-type »

En janvier dernier, le site Topito nous faisait partager une vision plutôt drôle mais non dénuée de tout réalisme de ce que pensent, font et ressentent les étudiants des différentes filières universitaires… Vastes souvenirs ou expérience récente, chacun peut sans doute s’y retrouver. En témoigne le bon buzz qui a suivi la publication. Nous, en tous cas, on a bien aimé et on a partagé…

economie aes droit ecole-de-co fac-sciences histoire lettres medecine prepa-sciences socio stpas

Décrypter les CV des étudiants français…

Ce billet d’Arthur Charpentier, enseignant-chercheur à Montréal a fait le buzz… Sa lecture, si elle fait sourire, démontre tout de même l’incapacité de nos étudiants à communiquer dans un cadre international en tenant compte de ce que leurs interlocuteurs sont en mesure de comprendre et en s’adaptant à leurs codes. Assurément parce qu’on ne les y a pas bien préparés. En attendant, c’est assez truculent !

Monsieur Charpentier est sollicité pour décrypter les CV des étudiants français à la recherche d’un stage. Entre les acronymes incompréhensibles et les incohérences de notre système, les dialogues entre collègues essayant de comprendre sont parfois savoureux. Parle-t-on vraiment la même langue ?

« – ça veut dire quoi ça M2 ?
– ça correspond à la deuxième année de maîtrise, en gros… [ndlr oui, LMD c’est un système qui n’existe pas en dehors de l’Europe, le reste du monde raisonne davantage en undergraduate et graduate studies je pense]
– donc ils écrivent leur mémoire ?
– euh, non, ils ont encore plein de cours, tu vois ça sur le relevé de notes…
– ils suivent tant de cours que ça ?
– en fait, un cours, je ne sais pas trop combien ça fait d’heures, mais c’est souvent une vingtaine… il n’y a pas marqué le nombre d’heures dans le relevé de notes ? [ndlr à Montréal, un cours c’est 45 heures, et quand on suit des études graduées, c’est rare d’en suivre beaucoup]
– non… d’ailleurs, pourquoi il a suivi autant de cours de physiques ? il veut être ingénieur ou faire de la finance ? s’il veut faire de la finance, pourquoi il n’a pas fait une formation en finance, avec quelques cours d’économie plutôt ?
– euh… c’est compliqué c’est le principe des écoles d’ingénieurs en France… souvent les élèves regardent le “classement” des écoles et pas ce qui y est enseigné… donc tu peux rentrer dans une école d’électronique avant de te rendre compte que tu aimes la finance computationnelle [ndlr suit souvent une longue discussion sur les écoles, ou la variété d’écoles, ce qui embrouille tout le monde, car toutes les écoles ont des noms proches, et qui fait que personne n’y comprend rien]
– ah ? [ndlr je vais simplifier le message d’incompréhension qui suit mon long monologue] et 14.23 c’est bien comme moyenne ?
– ça dépend, ne veut pas dire grand chose… tiens, regarde le classement
– il n’y a pas de classement…
– pfffff qu’est-ce que j’en sais moi….
– s’il est bon, pourquoi il ne reste pas faire son mémoire en France ? si j’ai un bon étudiant en maîtrise, je le garde au moins jusqu’à la fin de son mémoire [ndlr oui, quand tout se passe bien, à Montréal, quand un étudiant est inscrit en maîtrise, il suit son directeur pendant les deux ans, ce dernier en contrepartie le finance]
– non, c’est pas un mémoire qu’il cherche, il veut un “stage”, c’est obligatoire… normalement tu le fais en entreprise, mais tu peux aussi le faire dans un labo universitaire
– en entreprise? mais il a fini ses cours?
- ben oui, je pense
- pourquoi il travaille pas alors? il pourrait chercher un emploi, ça serait mieux payé
- en fait je crois qu’un stage, c’est une période d’essai pas cher, avant une embauche…. c’est un peu une arnaque, mais ça marche comme ça en France.
- c’est louche ton histoire. S’il veut travailler en entreprise ensuite, autant qu’il cherche un stage en entreprise, et s’il veut le faire dans un labo, c’est qu’il veut faire un doctorat par la suite ?
– euh… effectivement, je sais pas trop….
– bon, tu nous embrouilles avec tes français, on comprend rien, on va relire les CV reçus d’étudiants de Téhéran, au moins ils sont plus clairs ! »

Source : Freakonometrics


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>